Categorías
Uncategorized

El moderno liberalismo: acción e interacción

Emmanuel Picavet
La Revendication des droits. Une étude de l’équilibre des raisons dans le libéralisme
Editions Classiques Garnier (coll. «Bibliothèque de la pensée juridique», 1)
Paris, 2011, 361 pp.
ISBN : 9782812402265

Présentation de l’éditeur :
Cet ouvrage propose un réexamen des fondements du libéralisme contemporain. Les incertitudes qui entourent le libéralisme et son évolution témoignent de conflits de valeurs qui sont ici abordés en lien avec les problèmes de description de l’action humaine et de compréhension des interactions sociales. La théorie avancée aborde les normes libérales comme des formes provisoires de l’arrêt réciproque des revendications; elle pose des jalons pour l’étude du rapport politique aux significations.

Categorías
Uncategorized

Sobre Quevedo ante El Tribvnal de la ivsta vengança de Luis Pacheco de Narváez

JOSÉ CALVO GONZÁLEZ, “Quevedo en tela de juicio, o sea El Tribvnal de la ivsta vengança de Luis Pacheco de Narváez. (De contiendas literarias y Derecho en la España del s. XVII)”, en Patricio-Ignacio Carvajal y Massimo Miglietta (eds.), Estudios jurídicos en Homenaje al Profesor Alejandro Guzmán Brito, Edizioni dell’Orso, Alessandria (Italia), 2011, T. I, pp. 525-544. (ISBN: 9788862742818)

Francisco de Quevedo y Villegas (1580-1645), por Francsico Pacheco en su obra Libro de verdaderos retratos de ilustres y memorables varones (Sevilla, 1599)
[Francisco Pacheco (1564-1654), pintor sevillano, maestro y suegro de Velázquez]

Categorías
Uncategorized

Derecho y Literatura. Francia / Droit et et littérature. France

Jacques Vergès
Justice et littérature
PUF (Questions judiciaires), 2011, 240 pp.
ISBN:978-2-13-057538-2

Présentation éditeur

Essayons d’imaginer ce que sera l’avocat du futur. Jacques Vergès s’y est essayé laissons-lui la parole: «J’aimerais faire l’éloge de l’avocat du futur, capable de comprendre tous les hommes, les nomades du grand désert et les paysans des collines, les chasseurs de la brousse et les pêcheurs des lagunes, l’animiste, le chrétien, le bouddhiste et le musulman, l’athée et le taoïste. La victime et l’assassin, la dupe et l’escroc, la femme adultère et l’époux jaloux, l’aborigène et le colon, le terroriste et le légionnaire, le capitaliste et le prolétaire, le puritain et le débauché. Loup des steppes, renard des sables, à la fois numide, romain et grec, capable de toutes les métamorphoses, homme et bête, magicien et poète, faisant de ses procès une création permanente et d’une tragédie individuelle celle de tous, toujours en mouvement et assumant mieux que personne l’humanité tout entière.»

De la tragédie d’Antigone au scandale de l’affaire Calas, des mystères de Jeanne d’Arc à l’énigme de Jack l’Éventreur, Jacques Vergès nous plonge ici dans les arcanes des grands procès de l’histoire, plaidant avec brio en faveur d’une esthétique de la justice, nourrie de l’héritage mythique et littéraire.

Sommaire

Chapitre premier. — De l’œuvre judiciaire à l’œuvre littéraire: une parenté formelle

• Antigone, une tragédie en forme de procès

• Jeanne d’Arc, un procès en forme de tragédie

Chapitre II. — Une parenté de fond : l’exemple de Jack l’éventreur

• Cinq meurtres rituels

• Les douze visages de l’inconnu

Chapitre III. — Les écrivains, juges d’instruction

• Dostoïevski mène l’enquête

• Voltaire mène la contre-enquête

Chapitre IV. — Contre la vengeance de la partie civile : Les Euménides d’Eschyle

• Le retour du talion

• L’art nous enseigne la justice

Chapitre V. — L’accusation : conformisme ou retournement ?

• Pinard, sentinelle du conformisme

• Saint-Just, procureur hors-la-loi

Chapitre VI. — La défense, entre pensée unique et révolution

• Von Salomon, le procès des Réprouvés

• Les avocats du FLN ou le rire du bretteur

• Speer, stratège judiciaire : l’incroyable connivence

Chapitre VII. — Balzac, juge-commissaire : l’affaire Birotteau

Chapitre VIII. — L’accusé, cet inconnu

• André Gide, Souvenir de la cour d’assises

• Antoine-Julien, entre fait divers et mythification

• Le mystère de Violette Nozière

Chapitre IX. — Beauté du crime

• L’erreur de Thomas de Quincey

• De Gilles de Rais à Barbe-Bleue

• Lady Anne et Chimène

• Beauté du crime

• Qui était Pauline Dubuisson ?

Jacques Vergès, Avocat au barreau de Paris, est également l’auteur de nombreux ouvrages traduits en plusieurs langues. Il a notamment publié Les erreurs judiciaires (PUF, «Que sais-je?», 2002), La justice est un jeu (Albin Michel, 1992), De la stratégie judiciaire (Minuit, 1968 rééd. 1987), Dictionnaire amoureux de la justice (Plon, 2002) et Que mes guerres étaient belles (Le Rocher, 2007).

Fuente: http://www.puf.com/wiki/Autres_Collections:Justice_et_litt%C3%A9rature

Categorías
Uncategorized

Beccaria desde Francia

Philippe Audegean
La Philosophie de Beccaria. Savoir punir, savoir écrire, savoir produire
Vrin (Coll. Histoire de la philosophie), Paris, 2010.
286 pp.
ISBN : 9782711623037

Présentation de l’éditeur
La philosophie de Beccaria est la première étude en langue française consacrée à l’ensemble de l’oeuvre de Cesare Beccaria (1738-1794).
Comme Des délits et des peines est sans aucun doute l’acte fondateur de la justice pénale moderne, Philippe Audegean consacre trois chapitres à la philosophie pénale de Beccaria. Il y trouve une théorie de l’homme, une théorie de l’histoire et une théorie du droit: c’est au nom du souci tout humain de l’utile et dans le contexte des passions adoucies du monde moderne que la justice doit fonder son action sur le principe des moindres maux possibles.
L’enquête s’élargit alors et se porte sur « l’autre Beccaria », auteur moins connu d’un traité du style et d’un cours d’économie. Double intérêt de ces oeuvres importantes, qui permettent de mieux comprendre le chef-d’oeuvre de jeunesse du philosophe milanais, et apportent aussi une contribution originale à l’empirisme des Lumières et au libéralisme naissant.
Renouvelant par ses thèses et sa méthode l’intelligence des Lumières réformatrices, cet ouvrage propose une interprétation globale de la philosophie de Beccaria, qui entendait non seulement réformer deux des principaux savoirs de son temps (droit pénal et rhétorique), mais aussi contribuer à la formation d’un nouveau savoir (économie politique).
C’est ainsi une nouvelle dialectique des Lumières qui apparaît.

Philippe Audegean, maître de conférences à l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, est également l’auteur d’une édition bilingue et commentée des Délits et des peines de Beccaria.

Categorías
Uncategorized

La poda del sentido: amputación y automutilación

Nassim Amrouche, Etienne Kippelen, Julie Marchio, Romain Mathieu (dir.)
Censures. Les violences du sens
Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 2011, 288 pp.
ISBN : 978-2-85399-781-2.

La période contemporaine connaît une persistance et une transformation de la censure.

Apparaissent alors des formes de censures qui ne peuvent être simplement saisies à travers l’exercice d’une autorité détentrice de cette fonction.

Associant anthropologie, droit, littérature et arts, cet ouvrage se propose d’envisager de nouvelles formes d’existence, d’exercice et de transgression de la censure depuis 1945.

Ne pas réduire la censure à une forme fixe mais repenser cette notion dans ses aspects les plus divers pour en saisir les enjeux dans le monde contemporain nécessite d’étudier les mécanismes par lesquels se manifestent des situations de censure.

Présentation de l’éditeur:

De jeunes chercheurs en anthropologie, droit, histoire des arts et littérature, réunis dans une réflexion sur les censures appréhendent les processus de réduction de sens par rapport aux créations et aux expressions ainsi que leurs possibles dépassements. Ainsi, le droit républicain se confronte à la liberté de culte et aux droits individuels, la rentabilité économique s’immisce et perturbe la liberté d’expression et d’écriture des journalistes, les oppositions entre mémoires et histoires nationales deviennent enfin les pierres angulaires de conflits nationaux. Des mécanismes de censure de différentes oeuvres sont mis en évidence au travers de la littérature, la musique et le cinéma, à la fois dans des États totalitaires – la Russie soviétique après 1945 – et dans les démocraties occidentales – en particulier la France. Ils rendent ainsi compte des stratégies de contrôles et d’influences de la création dans ses déclinaisons comme censures directes ou indirectes. À travers des actions de quelques avant-gardes historiques ou d’exemples de la création contemporaine cet ouvrage interroge les transgressions qui, sanctionnées, sont susceptibles de révéler l’exercice d’une activité censurante.

Categorías
Uncategorized

La imaginación cultural del Derecho en U.S.A. y el thriller judicial. Law and literature in U.S. American culture

Peter Schneck
Rhetoric and evidence : legal conflict and literary representation in U.S. American culture
Walter de Gruyter, New York, 2011, 320 pp.
ISBN-13: 978-3110253764

The book follows the changing relationship and intense debates between law and literature in U.S. American culture, by discussing exemplary novels by Charles B. Brown, J. Fenimore Cooper, Harper Lee, and William Gaddis. Since the early American republic, the critical representation of legal matters in literary fictions and cultural narratives about the law served an important function for the cultural imagination and legitimation of law and justice in the United States. One of the most essential questions that literary representations of the law are concerned with is the unstable relation between language and truth, or, more specifically, between rhetoric and evidence. In examining the truth claims of legal language and rhetoric and the evidentiary procedures and protocols which are meant to stabilize these claims, literary fictions about the law aim to provide an alternative public discourse that translates the law’s abstractions into exemplary stories of individual experience. Yet while literature may thus strive to institute itself as an ethical counter narrative to the law, in order to become, in Shelley’s famous phrasethe legislator of the world”, it has to face the instability of its own relation to truth. The critical investigation of legal rhetoric in literary fiction thus also and inevitably entails a negotiation of the intrinsic value of literary evidence.

Peter Schneck, University of Osnabruck, Germany.

Categorías
Uncategorized

Instituto Ambrosio L. Gioja. Anuncio de mesa redonda sobre Sarmiento

Categorías
Uncategorized

Ciencia y Detectives

Régis Messac
Le «Detective Novel» et l’influence de la pensée scientifique
Préface de Claude Amoz, postface de François Guérif, annotations de Jean-Luc Buard, Hélène Chantemerle, Antoine Lonnet, Olivier Messac
Les Belles Lettres , coll. «Encrage/Belles Lettres-Travaux», 2011, 592 p.
ISBN : 978-2-251-74246-5

Présentation de l’éditeur
D’où vient le roman policier, et comment le définir?
C’est à ce phénomène sociologique et aux raisons qui le déterminent que répond la magistrale thèse de doctorat ès lettres que Régis Messac a soutenue en 1929. Loin de restreindre son étude au XIXe siècle, qui voit l’avènement du genre, Régis Messac remonte à la plus haute Antiquité pour y trouver ses racines historiques et philologiques. Fidèle à la formation qu’il a reçue, comme à la méthode des détectives qui lui sont chers, l’auteur procède du proche au lointain, du connu à l’inconnu, du présent au passé, en suivant la piste, véritable voyage dans le temps.
La thèse de Messac, si moderne par le choix de son objet comme par sa conception, est en même temps profondément classique, au meilleur sens du terme. D’une culture foisonnante, le livre évoque avec le même enthousiasme la Bible et le Talmud, les sources du récit voltairien ou les dernières livraisons de Nick Carter. Messac a le don de raconter les histoires sans jamais les déflorer; son exposé fourmille de détails et d’exemples curieux, comme ceux de l’action que peuvent exercer des forces collectives et anonymes sur l’oeuvre littéraire.
« Le postulat du «Detective Novel», écrit Claude Amoz dans sa préface, démontre avec fermeté que ce genre littéraire entretient un lien quasiment ontologique avec la pensée scientifique. » Si les romans dits de détection ne trouvent leur essor qu’à une époque où l’on croit en la science et au progrès, Messac s’élève contre l’usage abusif du concept de déduction cher à Poe et à Conan Doyle. Mais plus encore qu’un procédé inductif, l’auteur préfère y voir « des raisonnements fondés sur l’observation d’un fait particulier conduisant à un autre fait particulier ».
Ce livre est tout sauf rébarbatif, l’érudition et l’analyse emportent l’adhésion; il doit son principal intérêt à l’extrême rigueur de sa méthode et à l’immense richesse de bibliographie; il se dévore aussi facilement que les romans policier dont il fait l’autopsie.

Sommaire
Préface, par Claude Amoz
Avant-propos
Introduction
LIVRE PREMIER : LES ARCANES DE LA FIRÁSAH
I. Voyages et aventures des princes de Sarendip
II. Sur le chemin d’Athènes
III. La couronne d’Archimède
IV . Miracles et réalités
V . Miracles et littérature
VI. Le retour des princes subtils

LIVRE DEUXIÈME : FANTÔMES ET BRIGANDS
I. Le chapitre des mouches
II. La gaieté de Beaumarchais
III. Le visionnaire
IV. Les mystères du château d’Udolphe
V. Caleb Williams
VI. De Wieland à Wieland

LIVRE TROISIÈME : VOYAGES PHYSIOGNOMONIQUES
I. Correspondances
II. Pathfinders
III. Une ténébreuse affaire
IV. Le Figaro du bagne
V. Vidocq et Vautrin

LIVRE IV : LES MYSTÈRESDE LA RUE MORGUE
I. How to write a blackwood article
II. L’héritage de Caleb Williams
III. Natural magic
IV. De Dupin à Campanella

LIVRE CINQUIÈME : LES MODERNES MILLE ET UNE NUITS
I. La suite au prochain numéro
II. Où mènent les mauvais chemins
III. Les Mohicans de Paris
IV. Les héritiers de Vautrin
V. Les exploits de Rocambole
VI. Monsieur Lecoq

LIVRE SIXIÈME : SHERLOCK HOLMES ET NICK CARTER
I. « The Newgate Novel »
II. Les morts de Nick Carter
III. Les déductions de Sherlock Holmes
IV. La dernière incarnation de Rocambole

CONCLUSION
ANNEXES
Bibliographie
Tableau chronologique des principaux textes cités
Le roman policier
Principaux articles recensés
Postface par Francois Guérif
Index

Régis Messac penseur, essayiste et romancier, apparaît en 1929 comme le premier exégète de la littérature policière. Également historien du roman populaire, il oriente ensuite une partie de ses recherches sur l’utopie et la science-fiction. On lui doit une oeuvre critique, abondante et protéiforme, notamment une Brève histoire des hommes et plusieurs romans utilisés comme vecteur à la transmission de ses idées. Arrêté par les Allemands pour faits de résistance le 10 mai 1943, déporté Nacht und Nebel, il disparaît en Silésie à une date indéterminée.

Categorías
Uncategorized

En Managua (y III). Banco Central y Biblioteca Roberto Íncer Barquero

En último lugar del programa de mi agenda la sede del Banco Central de Nicaragua y, en particular, las instalaciones de la «Biblioteca Roberto Íncer Baquero», creada el 10 de julio de 1998.

Me acompaña junto al diputado Edwin Castro la dirrectora, Licenciada Lucía Hurtado, quien me muestra su sala de lectura. Allí me complace especialmente comprobar la presencia de jóvenes. Luego deambulo por sus entrañas donde se catalogan más de 72.000 obras. Posee además esta biblioteca muy ricos fondos históricos, incluídos en ellos los ejemplares de la Gaceta Oficial desde 1851, que fue además de boletín legislativo también anunciador de particulares. Editada por la desaparecida Imprenta del Gobierno recoge pues, junto al material legislativo en el que ha apoyado gran parte de sus trabajos la Comisión del Digesto Nicaragüense, infinidad de avisos y noticias de interés histórico, económico, social y hasta filológico. He leído en sus páginas anuncios de venta de haciendas cafeteras, y hasta ejemplos de género judicial y de sucesos. Un auténtico semillero para historiadores. Igualmente un material valiosísimo para la historia del periodismo.

Finalmente visito en el complejo del Banco la Sala Numismática «Violeta F. de Chamorro» y la Colección de Arte, que contiene excelentes ejemplos en plástica y gráfica de la moderna vanguardia nicaragüense.

A mi despedida me obsequian con varias publicaciones editadas por el Banco Central, institución -como me place comprobar- no sólo volcada a fines financieros. Entre ellas destaco el ejemplar de la edición de Escritos Políticos de Rubén Darío, en selección, estudios y notas de Jorge Eduardo Arellano y Pablo Kraudy Medina (Banco Central de Nicaragua, Managua, 2010, 448 pp. ISBN 978-99924-45-13-6). Lo recibo con mucho gusto y lo agrego a mi biblioteca, en la creciente sección «Rubén Darío» que con oportunidad de otras visitas he produrado nutrir. Ya en España daré cuenta de las últimas adquisiciones sobre esta materia y otros obsequios y compras.

Quedan pocas horas para el regreso a Málaga. Serán 14 horas de aeropuertos y vuelo. Llegué vía San José, marcharé vía El Salvador.

¡Adiós amigos, y hasta pronto Nicaragua!.

Categorías
Uncategorized

En Managua (II). Panorámica desde el Edificio Banco de América en la Asamblea Nacional

Asciendo a la planta 16 del antiguo Edificio Banco de América integrado en el complejo de la Asamblea Nacional. La vista panorámica sobre Managua en todas sus direcciones es excepcional. Selecciono algunas imágenes que exhibe «La Loma», antigua residencia del dictador Somoza; del sur y oeste de la ciudad; del Puerto Salvador Allende, y en las dos últimas los edificios que otrora fueron Palacio Presidencial y Asamblea Nacional junto a las ruinas de la Catedral vieja de Managua. Sobre el verde arbolado de la ciudad algunas copas anaranjadas, del Malinche en flor.